pays de l’injustice

12 Justice_Injustice

Lu dans la presse quotidienne régionale il y a quelques jours :

- deux individus ayant profité d’un épisode de fortes intempéries pour voler un autoradio ont pris UN AN de prison FERME et 1.000 euros chacun.

- un bloggueur ayant rédigé une critique négative envers un restaurant (n’ouvrant qu’une semaine plus tard) en a pris pour 7.500 euros.

Je ne sais pas vous, mais je suis profondément choqué par la sévérité de ces sanctions, et pour tout dire, leur absolue disproportion. Non seulement la sanction est cuisante, mais bien trop forte à mon sens par rapport à la véritable qualité des faits.

Le vol d’autoradio a été commis sur une voiture sinistrée pendant les intempéries de la Cote d’Azur par deux slovaques. Ceci expliquerait-il cela ? N’aurait-on pas l’offuscation un peu facile ? Nous, membres d’une démocratie opulente, montons sur nos grands chevaux et frappons avec toute notre énergie sur ces gens au nom de la lutte contre le «pillage». C’est absurde et indécent.

Car toute proportion gardée, les infractions ou délits commis dans le cadre de la finance ou du travail, largement plus graves et aux conséquences sociétales autrement plus vastes, sont largement dispensés de ces réactions quasi épidermiques et de cette rigueur. Rares sont les sanctions aussi lourdes pour les employeurs indélicats ou les délinquants financiers. Lequel d’entre ces derniers prend un an ferme ?

Et ce blogueur, certes peu avisé de s’attaquer au groupe Bernard-Loiseau, qui en prend pour 7.500 euros en raison d’un commentaire bidon sur un restaurant même pas ouvert ! C’est le même prix que pour le port d’une cagoule ou de la rébellion lors d’une manifestation. 2.500 euros d’amende et 5.000 euros de dommages et intérêts alloués à la société Loiseau, ça fait très cher pour un comportement plus stupide que nuisible. Mais on ne rigole pas avec un Groupe coté en bourse…

Cogner fort, mais sur qui ? La Justice française est plutôt diligente à préserver les intérêts des «gros poissons», et indolente à défendre ceux des petites gens. L’inflexibilité et l’exemplarité sont par définition contraires au sens de la Justice. Ce qui n’arrange rien, c’est qu’elles sont de préférence appliquées au vulgus pecum. Ce que l’on ne nous dit pas non plus, c’est que, même hors la fraude fiscale, le cout pour la nation de la seule délinquance économique et financière est très supérieur à celui de toutes les autres formes de délinquances cumulées (vols, vandalisme, atteintes aux personnes, meurtres). A l’aune de ce constat, c’est la délinquance économique qui devrait être frappée le plus durement, montrée du doigt et faire les «une». On en est loin…

12-27-Justice

Près de 80% des français seraient dégoutés de «leur» justice ; pas étonnant. Les gendarmes emploient tous les artifices possibles pour ne pas prendre les plaintes des usagers (ça joue sur les sacro-saintes statistiques…) et les procureurs de la République font la sourde oreille, rendant des «non-lieu» à tour de bras. Quand enfin l’instruction des affaires s’engage, elle prend parfois des proportions et des détours monumentaux, que l’usager «ordinaire» est bien en mal de contourner. Et bien trop souvent le pot de terre en fait les frais face au pot de fer.

Depuis l’époque de la Monarchie et de La Fontaine, finalement peu de choses ont changé pour la population ; «selon que vous serez puissant ou misérable, ….»

 

Solmiac management |
Auriane & Pierre-Emmanuel |
Carnet de bord |
Unblog.fr | Annuaire | Signaler un abus | Leepbmvtevdid
| Vivi67150
| Warlikeobjectio0