Obligation du gilet réfléchissant pour les motards – Stupidité et mauvaise foi

Qui réfléchit vraiment ?

La dernière trouvaille en matière de sécurité routière pour les deux roues : la détention d’un gilet haute visibilité, et son usage en cas d’arrêt d’urgence, deviendra obligatoire à moto et scooter à partir du 1er janvier 2016. Pas commode à mettre en place, les capacités d’emport des 2 roues étant souvent extrêmement limitées, et l’intérêt de la mesure pas du tout démontré. Mais pourtant, ce sera appliqué. Le ministre de l’intérieur justifierait l’application de celle-ci par un désir d’équité entre conducteurs.

Voilà en quelque sorte l’inintelligence en action. Faut-il être in.con.pétent pour faire une telle déclaration ! Va-t-il penser à contraindre les 2 roues au port de la ceinture, et les automobilistes au port du casque ? L’équité entre deux roues et voitures est une impossibilité par nature.  Il faut profondément méconnaitre le sujet pour faire une déclaration aussi stupide. Ignorance aussi pour pondre une mesure pareille (ce qui n’étonnera personne, c’est devenu un habitude), parfaitement inutile puisque le nombre de blessés à moto dans ces circonstances précises est extrêmement faible. Dans cette affaire, vraiment, le seul à réfléchir, c’est le fameux gilet !

Comme toujours, on s’attaque à des points aux effets particulièrement mineurs, ce qui a pour effet de faire l’impasse sur les points cruciaux. C’est à se demander qu’est-ce qui motive réellement la mise en place d’inventions pareilles. C’est donc une « andouillerie » de plus dans ce domaine (elles ne manquent pas), comme celle qui consiste à imposer un contrôle technique aux 2 roues, alors que les défectuosités techniques concernent moins de 1% des accidents les impliquant. Quel intérêt alors ? On se demande… Un peu plus de coercition, avec quelques recettes fiscales supplémentaires, n’en doutons pas.

Il est triste de constater que la FFMC, encore une fois, tient une position ménageant la chèvre et le chou, déclarant à la fois que cette nouvelle disposition ne sert en rien la sécurité des usagers mais qu’un motard arrêté pour mettre son gilet pourrait ce faisant se mettre en danger.  Faudrait savoir !

Bon, il existe suffisamment de moyens de se débarrasser de cette connerie en tube ; déjà, il faudra définir sur place avec le pandore de service ce qu’est un « arrêt d’urgence » à moto. Si je suis simplement arrêté pour satisfaire mon envie de contemplation ou une envie pressante, on ne peut pas dire qu’il y ait véritablement urgence… Néanmoins, à défaut de pouvoir produire l’objet en question, la prune sera bel et bien servie.

 

PS : à propos « d’équité entre conducteurs », moi je veux bien rouler avec une moto de plus de 200 ch (oui, je sais, ça fait 147 kw…), qu’elle soit ancienne ou récente !

 

Solmiac management |
Auriane & Pierre-Emmanuel |
Carnet de bord |
Unblog.fr | Annuaire | Signaler un abus | Leepbmvtevdid
| Vivi67150
| Warlikeobjectio0